Dans les Niayes, la sécheresse inquiète

Sénégal: dans les Niayes, la sécheresse inquiète

Depuis le début théorique de la saison des pluies, il n’a plu qu’une fois dans les Niayes. Cette région maraîchère au nord de Dakar alimente la capitale en fruits et légumes. Le président Macky Sall lui-même a appelé à prier pour éviter une sécheresse.

En ce lendemain de Tabaski, Abdoulaye Ba est au champ. Il a dû activer sa moto pompe pour arroser son demi-hectare de plans de tomates. Et ce manque de pluie l’inquiète. « J’ai peur : s’il n’y a pas assez d’eau, ma récolte ne sera pas bonne. L’année dernière, la nappe phréatique était bonne malgré la sécheresse. Mais cette année, il faut aller en profondeur pour trouver de l’eau. »

A bientôt 70 ans, Salouma Camara, lui, s’occupe tous les jours de son exploitation. Il cultive des fruits de la passion, des poivrons ou encore des aubergines. Pour lui, il faut s’adapter. « La solution c’est de reboiser et de changer les cultures. Des cultures qui se reproduisent rapidement. Les gens doivent comprendre qu’il faut laisser le bois au lieu d’en faire du charbon de chauffe. C’est ce que les gens ne comprennent pas. »

Pour Mbaye Faye, maraîcher et revendeur, ce manque de pluie peut-être une opportunité. « Comme il y a des pluies tardives, il y a des variétés hybrides qui commencent à sortir. C’est pourquoi ceux qui font le maraîchage essaient de travailler plus pour traverser l’hivernage. Cela me permet de trouver tout le temps des produits sur le marché, à des prix différents, mais c’est bon quand même. »

Pour le moment, les prévisions météorologiques n’annoncent pas de pluie dans les prochains jours. Les réserves souterraines, elles, continuent de s’amenuiser.