L’activité économique se porte bien au Sénégal (DPEE)

économiewidth=L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est consolidée de 5,3% en rythme mensuel, en juillet, principalement portée par le secteur secondaire (+13,6%), a appris l’APS de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Dans son Point mensuel de conjoncture de septembre, la DPEE souligne que « le secteur tertiaire (+2,7%) et l’administration publique (+3,4%) se sont également bien comportés sur la même période ».

Le document publié au plus tard 30 jours après la fin du mois note que « sur une base annuelle, la croissance de l’activité économique hors agriculture et sylviculture est ressortie à 9,6% en juillet 2019, tirée par l’administration publique (+35,9%), le tertiaire (+4,5%) et le primaire (+19,2%) ».

Au mois de juillet 2019, le secteur secondaire a crû de 13,6%, en variation mensuelle, souligne la DPEE.

« Cette évolution est, essentiellement, attribuable aux performances notées dans la fabrication de produits agroalimentaires (+10,5%), le +travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures+ et la construction (+7,7%) », explique-t-elle.

Par contre, fait remarquer le Point mensuel, « le +raffinage du pétrole et cokéfaction+ (-9,6%) et la production de l’égrenage du coton (-21,2%) ont enregistré de faibles résultats sur la période ».

Le document signale qu’en rythme annuel, « une croissance de 2,2% est enregistrée dans le secteur secondaire, au mois de juillet 2019, en liaison avec, principalement, la fabrication de produits agroalimentaires (+6,2%), la construction (+14,8%) et le +travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures+ (+149,5%)’’.

Toutefois, la croissance a été « particulièrement atténuée par les faibles résultats observés au niveau de la branche +filature, tissage et ennoblissement textile+ (-39,1%), des activités extractives (-11,3%) et de la production de +métallurgie-fonderie et fabrication d’ouvrages en métaux+ (-16%) ».

En juillet 2019, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 3,2%, en variation mensuelle.

« Cette situation traduit une contreperformance de la pêche (-18,5%), en juillet 2018, l’élevage s’étant consolidé de 4,9% sur la période », explique la DPEE, soulignant que « sur un an, le secteur primaire hors agriculture et sylviculture s’est également raffermi de 19,2% en juillet 2019, en liaison avec les bons résultats simultanés des sous-secteurs de l’élevage (+19,3%) et de la pêche (+19,0%) ».

Quant au secteur tertiaire, il « s’est raffermi de 2,7%, entre les mois de juin et juillet 2019, à la faveur, essentiellement, des performances du commerce (+4,8%), des transports (+9,3%), des +activités, spécialisées, scientifiques et techniques+ (+8,6%) et des +activités financières et d’assurance+ (+4,5%) ».

La DPEE relève que « l’activité d’+information et communication+ s’est particulièrement contractée (-11,1%) sur la période ».

Le document souligne que « sur une base annuelle, une croissance de 4,5% du tertiaire est notée en juillet 2019, soutenue par le commerce (+5,9%), les transports (+15,7%), les activités immobilières (+5,4%) et les activités financières et d’assurance+ (+6,8%) ».

Aps