Lesbianisme : Comment le mal se propage au Sénégal

Lesbianisme, Sénégal

« J’ai eu une amie qui est devenue lesbienne par la force des choses. Elle en avait marre des hommes ». « Un jour, une copine ivoirienne m’a embrassée. Au début, je lui avais crié dessus. Mais, j’ai découvert quelque chose de nouveau que j’ai adoré et j’ai recommencé ».

Ce sont là quelques-unes des nombreuses confessions, aussi chaudes les unes que les autres, glanées par le quotidien Source A dans un dossier consacré, dans sa livraison du jour, au lesbianisme qui prend, de plus en plus, d’ampleur dans nos murs.

Une initiative qui fait suite à la polémique sur la vidéo des deux jeunes lycéennes qui s’embrassaient dans une école de la place. Même si certaines lesbiennes continuent de se cacher, Source A signale que d’autres, plus téméraires, n’hésitent plus à draguer leurs sœurs.