Ouganda: Accusé d’avoir distribué le produit chimique, un pasteur américain recherché

pasteur

Les autorités ougandaises affirment qu’elles recherchent un pasteur américain accusé d’avoir distribué un « remède miracle » à base d’eau de Javel industrielle.

Robert Baldwin, originaire du New Jersey, est accusé d’avoir distribué le produit chimique connu sous le nom de « Miracle Mineral Solution » par l’intermédiaire d’un réseau d’églises pentecôtistes dans l’ouest de l’Ouganda.

La police ougandaise souhaite utiliser le canal radio afin d’encourager les victimes de cette escroquerie à se manifester. Selon les médias locaux, des dizaines de milliers d’Ougandais, y compris des nourrissons de 14 mois à peine, auraient consommé le produit à base de dioxyde de chlore, un puissant agent de blanchiment utilisé dans l’industrie textile, dans l’espoir de lutter contre des maladies comme le paludisme, le cancer et même le VIH/SIDA.

La police ougandaise a débuté une chasse à l’homme pour retrouver le pasteur Robert Baldwin, qui serait à l’origine de l’arnaque. L’ambassade des États-Unis en Ouganda a également fermement condamné le ressortissant américain en disant que la substance est extrêmement dangereuse et n’est pas un médicament, mais affirme qu’il n’est plus dans le pays.

Les églises pentecôtistes qui vendent des « remèdes miracles » sont populaires en Ouganda, mais elles font rarement l’objet d’enquêtes.