Ousmane Sonko accuse encore Macky Sall

Ousmane Sonko : « Macky complote pour m’empêcher d’être candidat en 2024 »Ousmane Sonko est d’attaque. A quelques jours de la plénière sur l’affaire des 94 milliards à l’Assemblée nationale, le leader de Pastef-Les Patriotes accuse le Président Sall de mettre en place un complot contre sa personne afin de l’empêcher d’être candidat à la prochaine Présidentielle.

La candidature de Ousmane Sonko serait-elle compromise à la Présidentielle de 2024 ? Le leader de Pastef est convaincu que l’objectif du président de la République est de l’arrêter et l’empêcher de se présenter à ses joutes. Ousmane Sonko s’exprimait dimanche, à la cérémonie d’inauguration de la permanence de son parti à Pikine, coïncidant avec l’anniversaire du rappel à Dieu de sa militante, Mariama Sagna, tuée à Keur Massar.

A relire: Ousmane Sonko maintient ses accusations à l’encontre de Mamour Diallo

Non à la compromission

« Nous n’avons pas en face de nous des adversaires politiques, mais des ennemis capables de nous poignarder dans le dos ou de nous jeter en prison. Et nous sommes l’une des rares formations politiques à ne pas accepter une compromission. Nous ne sommes pas allés au Dialogue, car nous n’y croyons pas. Macky dit qu’il a gagné. Nous nous restons dans l’opposition », précise M. Sonko

S’y ajoute que, poursuit-il, Macky n’a pas de moyens de pression sur lui. « Sinon le seul moyen par lequel il tient ses adversaires politiques, c’est d’avoir un moyen de corruption ou de pression sur ces derniers ».

A relire : Chef de l’opposition : Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Khalifa Sall… ne parlent pas le même langage

Mano à mano

A en croire Ousmane Sonko, l’acte 1 de ce complot sera posé, ce vendredi à l’Assemblée national. Ensuite le tribunal va prendre le relais, et l’Assemblée de reprendre la main avant que le tribunal ne porte l’estocade. « Leur objectif est de charger mon casier judiciaire pour m’empêcher de participer aux élections ».

Et Sonko ne cherche pas midi à 14 heures pour débusquer l’instigateur de ce complot « Et, vous savez de qui je parle. Et comme il a peur de Ousmane Sonko, il se réfugie derrière ses députés » ((Ndlr: Macky Sall).

A relire : Affaire des 94 milliards: Mamour Diallo va porter plainte contre Sonko

Mobilisation

Toutefois, Ousmane Sonko appelle à la mobilisation, le combat ne faisant que commencer. « Ils veulent briser l’élan de notre parti qui a eu 16% à la dernière Présidentielle. Et, facilement en 2024, on pourrait atteindre plus de 60%. Raison pour laquelle, ils feront tout pour nous barrer la route. Nous devons être prêts à tous les sacrifices. Ce combat qui ne fait que commencer concerne aussi les jeunes. Vous ne devez pas accepter que des personnes qui sont au crépuscule de leur vie politique veuillent sacrifier votre destin ».