Ousmane Sonko appelle à «consolider la démocratie»

Sénégal, Ousmane Sonko, démocratie

Au Sénégal, Ousmane Sonko, arrivé en 3è position de l’élection présidentielle, s’est exprimé pour la première fois ce vendredi soir.


Révélation de cette élection, Ousmane sonko, qui a réalisé une véritable percée en obtenant 15,5% des voix, a déclaré qu’il rejetait les résultats car il estime que des milliers de Sénégalais ont été privés de leur vote. Ousmane Sonko a également appelé l’opposition à se mobiliser pour exiger « des réformes nécessaires pour consolider la démocratie ».

Hymne, drapeau du Sénégal, Ousmane Sonko s’est présenté en homme d’Etat pour sa première prise de parole. Comme Idrissa Seck jeudi, le cadet de l’élection a rejeté les résultats provisoires. « Force est de constater que des milliers de Sénégalais se sont vus privés de leur droit de voter… C’est donc tout naturellement que tous les candidats de l’opposition ont rejeté ces résultats. »

Sans citer Macky Sall, Ousmane Sonko a estimé que la démocratie sénégalaise a été touchée. « Nous constatons que le président sortant est déclaré élu dès le premier tour. Le triomphe restera sans gloire pour le vainqueur. La démocratie en a pris un coup ; il faut le regretter et se tenir prêts. »

Contrairement à dimanche soir, Ousmane Sonko n’a pas appelé la rue à se mobiliser. Pour lui, c’est à l’opposition de le faire sur le terrain politique. « Il convient donc, dans l’urgence absolue, que l’opposition et toutes les forces démocratiques de notre pays, s’attellent à exiger et obtenir les réformes indispensables pour consolider la démocratie, dans l’intérêt exclusif du Sénégal. »

Difficile de dire si Ousmane Sonko va chercher à s’allier avec Idrissa Seck… Pour le moment, le 3è de l’élection présidentielle a annoncé qu’il partait à la rencontre des populations, au Sénégal et à l’étranger.