Pape Gueye passe sa visite médicale actuellement avec l’OM

En fin de contrat au Havre (L2) et après avoir annoncé sa résiliation unilatérale avec Watford où il s’était initialement engagé, le jeune milieu défensif (21 ans) s’est mis d’accord avec Marseille. Un contrat de quatre ans l’attend, sous réserve d’une visite médicale passée ce mardi soir.

Le dossier Pape Gueye va enfin connaître son dénouement. Annoncé à Watford fin avril puis proche de signer à Angers ces dernières semaines, le jeune milieu défensif du Havre (L2), en fin de contrat ce mardi dans son club formateur, est en partance pour Marseille. Le club phocéen et le joueur se sont mis d’accord sur les bases d’un contrat de quatre ans. S’il reste encore quelques ultimes détails à régler et une visite médicale à passer ce mardi soir, Gueye devrait être présenté rapidement par ses nouveaux dirigeants.

C’est un joli coup sportif que vient de réaliser l’OM sur le marché des jeunes joueurs. Le club marseillais partait avec du retard dans la course à la signature de l’ex-international des moins de 19 ans français. Et il a fallu se montrer convaincant pour devancer une intense concurrence française et étrangère. Rien que dans l’Hexagone, Rennes, Nantes, Metz et Angers avaient dépassé la simple étape de la prise d’informations. En pole pendant un temps, le SCO avait même été tout proche de ficeler le dossier. Ambitieux cet été dans son recrutement, le club angevin, qui n’a pas hésité à dépenser 7 millions d’euros pour recruter Paul Bernardoni, souhaitait offrir du temps de jeu et de la visibilité à Gueye, perçu comme une solution de rechange idéale à Baptiste Santamaria.

Recruté pour être titulaire

Pour reprendre la main, l’OM est arrivé avec un projet séduisant : devenir rapidement titulaire dans un club qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des champions 2020-2021. Avec ce message fort, la direction du club phocéen tenait à s’assurer la venue de Gueye, qu’elle perçoit comme une belle opportunité de marché et un véritable prospect (ces jeunes joueurs de qualité dont une future vente engendrerait une importante plus-value).

Reste encore à connaître la position de Watford. Le club anglais avait été le premier à convaincre Pape Gueye et un précontrat avait même été signé le 15 janvier. Quelques semaines plus tard, le joueur et son entourage, qui s’estimaient lésés financièrement, avaient mis fin à leur collaboration avec l’ancien représentant de Gueye, à l’origine du deal. Le 29 avril, les Hornets officialisaient l’accord, dévoilant un contrat de cinq ans, mais le nouveau conseiller du vice-capitaine havrais temporisait dans la foulée. Il évoquait alors « de possibles irrégularités » dans le processus de recrutement. Trois semaines après, L’Équipe révélait la tenue d’une visite médicale illégale, passée un an avant la fin du bail entre Le Havre et le joueur normand.

S’estimant dans son droit et désireux de rester en France, Gueye a communiqué la « fin de tout lien contractuel avec Watford », à la mi-juin. Mais ça ne veut pas dire que les dirigeants du club de Premier League en resteront là. Une chose est sûre, les avocats de l’OM ont sondé le dossier en profondeur et donné leur feu vert à ce recrutement. Comme l’ont fait tour à tour André Villas-Boas, le président Jacques-Henri Eyraud puis Frank McCourt, le propriétaire, qui tiennent une belle recrue.