Spalletti est prêt à tout pour garder Kalidou Koulibaly à Naples

Spalletti est prêt à tout pour garder Kalidou Koulibaly à Naples

Le nouvel entraîneur du Napoli a affirmé être prêt à s’enchaîner pour conserver Kalidou Koulibaly la saison prochaine.

La première rencontre entre le nouvel entraîneur des Partenopei Luciano Spalletti et les supporters napolitains, venus dans la région du Trentin pour voir l’équipe au travail, a eu lieu à Dimaro, où se trouve le camp d’entraînement de Naples. Et le nouveau venu a immédiatement abordé le sujet brûlant de l’avenir de son défenseur, Kalidou Koulibaly.

L’ancien entraîneur de la Roma et de l’Inter semble prêt à tout pour garder le défenseur sénégalais : « Pour le garder, je vais m’enchaîner quelque part, trouvez-moi quelque chose et je vais m’enchaîner là ».

En ce qui concerne la construction d’une équipe compétitive, Spalletti passe la balle à Cristiano Giuntoli mais donne une indication importante sur le nombre de joueurs qu’il aimerait avoir à disposition :

« Sur le marché, il serait préférable que Giuntoli soit là, lui qui est un professionnel du domaine. De mon point de vue, je dis que pour affronter plus de compétitions et les difficultés de la saison, il faut avoir un groupe de 20 joueurs plus trois gardiens. Sinon, on rencontre des difficultés à certains moments qui peuvent affecter l’objectif final. »

La situation contractuelle de Lorenzo Insigne, capitaine du Napoli et tout juste auréolé de son triomphe à l’Euro 2020 avec l’Italie, a également été évoquée :

« D’abord Lorenzo et le président doivent se rencontrer. Je suis convaincu que deux personnalités aussi exceptionnelles trouveront un point de départ ensemble. Attendons la rencontre et ce qu’ils vont se dire. Il n’y a aucun problème. Je suis optimiste. Pour le moment, tout le monde est sur le pont pour vous tous. »

Au lendemain du match nul contre Vérone lors de la dernière journée – qui a coûté à l’équipe la qualification pour la prochaine Ligue des champions – le nouvel entraîneur des Azzurri a abrégé une longue histoire :

« Disons clairement que nous devons mettre un terme à ce match contre Vérone. Nous sommes déjà passés à autre chose en termes de colère et de déception. Les matchs passent. Si vous perdez, il vaut mieux penser au prochain, car c’est un résultat qui ne peut être changé, les joueurs doivent le comprendre. »